TOUT SUR LE BAPTÊME D’EAU BIBLIQUE

TOUT SUR LE BAPTÊME D’EAU BIBLIQUE

« De quel baptême avez-vous donc été baptisés ? » (Actes 19 :3). Quels sont les critères pour que le baptême soit conforme aux Écritures ?  Voici ce que disent les Écritures.

I- ENTENDRE ET CROIRE EN LA BONNE NOUVELLE

Avant qu’une personne soit baptisée, il est nécessaire qu’elle entende la bonne nouvelle concernant l’identité du Seigneur Jésus-Christ (Matthieu 16 : 13-17) ; notamment, que Dieu est devenu un homme en la personne de Jésus-Christ (Esaie 9 :5, Esaie 35 :4-6, Jean 14 : 6-9, 1 Jean 5 :20) et que Son sang est versé à la croix pour le pardon des péchés de l’humanité (Jean 3 :16, Jean 1 : 29, Hébreux 9 : 20-28, 1 Pierre 1 :19).

« Puis il leur dit: Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle  à toute la création.  Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira  pas sera condamné. »  [Marc 16 :15 -16 ]

« Après avoir entendu ce discours, ils eurent le cœur vivement touché, et  ils dirent à Pierre et aux autres apôtres: Hommes frères, que ferons-nous?  Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au  nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le  don du Saint-Esprit. »   [Actes 2 : 37-38]

« Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés; et, en ce jour-là, le  nombre des disciples s’augmenta d’environ trois mille âmes .Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion  fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières. »          [Actes 2 : 41-42]

II- LES CATÉCHISMES ET COURS DE BAPTÊME SONT CONTRAIRES A LA BIBLE

  • Les 3000 convertis le jour de la pentecôte ne firent pas de catéchismes et cours de baptême.

« Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés; et, en ce jour-là, le  nombre des disciples s’augmenta d’environ trois mille âmes. Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion  fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières »     [Actes 2 :41-42]

  •  Les Samaritains évangélisés par Philippe ne firent pas de catéchismes et cours de baptême.

« Philippe, étant descendu dans la ville de Samarie, y prêcha le Christ. 6  Les foules tout entières étaient attentives à ce que disait Philippe, »  [Actes 8 : 5]

                 « Mais, quand ils eurent cru à Philippe, qui leur annonçait la bonne nouvelle  du royaume de Dieu et du nom de Jésus-Christ, hommes et femmes se firent  baptiser.  Simon lui-même crut, et, après avoir été baptisé….., »  [Actes 8 : 12]

  • L’Eunuque Ethiopien ne fit pas de catéchismes et de cours de baptême ; il fut baptisé le même jour qu’il entendit l’évangile. 

Actes 8 :26-39

« …Alors Philippe, ouvrant la bouche et commençant par ce passage, lui annonça la bonne nouvelle de Jésus.   Comme ils continuaient leur chemin, ils rencontrèrent de l’eau. Et  l’eunuque dit: Voici de l’eau; qu’est-ce qui empêche que je sois baptisé? 37  Philippe dit: Si tu crois de tout ton cœur, cela est possible. L’eunuque  répondit: Je crois que Jésus-Christ est le Fils de Dieu. 38  Il fit arrêter le char; Philippe et l’eunuque descendirent tous deux dans  l’eau, et Philippe baptisa l’eunuque ».

  • Corneille et ceux de sa maison ne firent pas de catéchismes et cours de Baptême mais furent baptisés quand ils entendirent l’évangile et reçurent le Saint-Esprit.

     «   Et Jésus nous a ordonné de prêcher au peuple et d’attester que c’est lui  qui a été établi par Dieu juge des vivants et des morts. Tous les prophètes rendent de lui le témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés. Comme Pierre prononçait encore ces mots, le Saint-Esprit descendit sur  tous ceux qui écoutaient la parole. Tous les fidèles circoncis qui étaient venus avec Pierre furent étonnés  de ce que le don du Saint-Esprit était aussi répandu sur les païens. Car ils les entendaient parler en langues et glorifier Dieu. Alors Pierre dit: Peut-on refuser l’eau du baptême à ceux qui ont reçu le Saint-Esprit  aussi bien que nous?  Et il ordonna qu’ils fussent baptisés au nom du Seigneur. Sur quoi ils  le prièrent de rester quelques jours auprès d’eux. »   [Actes 10 : 42-48]

  • Le Geôlier Romain que Paul et Silas sauvèrent à la prison ne fit pas de catéchismes et cours de Baptême ainsi que les membres de sa famille qui crurent à l’Evangile.

«  Alors le geôlier, ayant demandé de la lumière, entra précipitamment, et  se jeta tout tremblant aux pieds de Paul et de Silas;  il les fit sortir, et dit: Seigneurs, que faut-il que je fasse pour être  sauvé?  Paul et Silas répondirent: Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé,  toi et ta famille. Et ils lui annoncèrent la parole du Seigneur, ainsi qu’à tous ceux qui  étaient dans sa maison.  Il les prit avec lui, à cette heure même de la nuit, il lava leurs plaies,  et aussitôt il fut baptisé, lui et tous les siens. »  [Actes 16: 25-33]

  • Le baptême est une urgence : c’est pourquoi Ananias a demandé à Paul de ne pas tarder. Il ne lui a pas parlé de faire cours de baptême

 « Or, un nommé Ananias, homme pieux selon la loi, et de qui tous les Juifs demeurant à Damas rendaient un bon témoignage, vint se présenter à moi, et me dit : Saul, mon frère, recouvre la vue. Au même instant, je recouvrai la vue et je le regardai. Il dit : Le Dieu de nos pères t’a destiné à connaître sa volonté, à voir le Juste, et à entendre les paroles de sa bouche ; car tu lui serviras de témoin, auprès de tous les hommes, des choses que tu as vues et entendues. Et maintenant, que tardes-tu ? Lève-toi, sois baptisé, et lavé de tes péchés, en invoquant le nom du Seigneur. » [Actes 22 : 12-16]

Nous voyons clairement que les catéchismes et cours de Baptême ne sont pas bibliques. Ce sont des traditions purement humaines inspirées par l’esprit Anti-Christ pour éloigner les hommes de la vérité de l’Evangile. Par conséquent tous ceux qui ont suivi les catéchismes et cours de Baptême son encore dans leurs péchés ; et doivent reprendre leur baptême.

III- LE SEUL BAPTÊME VALABLE SE FAIT PAR IMMERSION

Il est important de préciser que le mot baptême vient du grec baptiso, qui signifie plonger dans, tremper, immerger.

Jean 3:23  « Jean aussi baptisait à Enon, près de Salim, parce qu’il y avait là beaucoup d’eau ; et on y venait pour être baptisé ».

Il était nécessaire qu’il y ait beaucoup d’eau afin que la personne soit facilement plongée. Voilà pourquoi on ne baptise pas dans une eau qui n’est pas profonde ou qui ne peux pas engloutir.

Actes 8:38  « Il fit arrêter le char ; Philippe et l’eunuque descendirent tous deux dans l’eau, et Philippe baptisa l’eunuque ».

Pendant le baptême, le baptisé et celui qui baptise doivent tous deux descendre dans l’eau.

Pierre 3:21  « Cette eau était une figure du baptême, qui n’est pas la purification des souillures du corps, mais l’engagement d’une bonne conscience envers Dieu, et qui maintenant vous sauve, vous aussi, par la résurrection de Jésus-Christ »,

Lors du déluge au temps de Noé, la terre a été engloutie, noyée par les eaux, elle n’était plus visible. De même lors du baptême, c’est tout le corps qui est trempé dans l’eau.

Romains 6:4  « Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie ».

Naturellement, ensevelir, c’est mettre le corps de la personne décédée sous le sol ; ensuite on referme ce corps avec de la terre, de tel sorte qu’on ne le voit. Le mort devient un avec la terre : « car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière ».   

IV- LE BAPTÊME D’EAU SE FAIT EN INVOQUANT LE NOM DU SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST

  • Matthieu 28 :19, mal compris

« Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom  du Père, du Fils et du Saint-Esprit,  et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici,  je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. »    [Matthieu 28 : 19-20] 

Le verset de Matthieu 28 :19 sur lequel s’appuient ceux qui utilisent cette formule baptismale issue de la tradition Catholique Romaine, a été mal comprise. Dans ce passage il s’agit d’un NOM au singulier. Il n’est pas dit de répéter les titres de Dieu sur le néophyte mais plutôt d’invoquer son NOM qui est SEIGNEUR JESUS-CHRIST.  « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, ».

Dieu est Père, mais il ne s’appelle pas Père.

Dieu est devenu un homme (Fils), mais il ne s’appelle pas Fils.

. Dieu est Esprit [Jean 4 :24] qui est Saint, mais Saint-Esprit n’est pas son NOM.

Le NOM de celui qui est Père, Fils et Saint-Esprit est Seigneur Jésus-Christ.

Lorsque nous considérons le parallèle de cette ordonnance du Seigneur (de Matthieu 28 : 19) contenue dans Marc 16 : 15 -17, nous constatons qu’au verset 17 le Seigneur dit : « … en mon nom, ils chasseront les démons…. »

Pourquoi ceux qui répètent littéralement la formule de Père, Fils et Saint-Esprit sur les personnes qu’ils baptisent ne font pas de même lorsqu’ils chassent des démons en disant littéralement : « démon en mon nom  sort de ce corps ? »                                                                                                                                                     Parce qu’ils ont compris que le NOM dont le Seigneur parlait dans cette ordonnance est Seigneur Jésus-Christ. C’est la raison pour laquelle en chassant les démons ils disent : « démon, je t’ordonne au nom de Jésus-christ sort de ce corps ».

Les 11 apôtres qui étaient sur la montagne des oliviers et autres disciples  qui avaient compris l’ordonnance qui leur avait été donnée par le Seigneur Jésus avant son ascension invoquèrent le nom (Seigneur Jésus-Christ) sur tous ceux qu’ils baptisèrent.

Aucun de tous ceux qui ont étés baptisés dans la Bible ne l’ont été dans la formule de titres de Père, Fils et Saint-Esprit). Ils ont tous été baptisés dans le NOM du Seigneur Jésus-Christ comme nous le confirme les passages de l’Ecriture suivants :

« Mais, quand ils eurent cru à Philippe, qui leur annonçait la bonne nouvelle  du royaume de Dieu et du nom de Jésus-Christ, hommes et femmes se firent baptiser.Les apôtres, qui étaient à Jérusalem, ayant appris que la Samarie avait  reçu la parole de Dieu, y envoyèrent Pierre et Jean. 15  Ceux-ci, arrivés chez les Samaritains, prièrent pour eux, afin qu’ils  reçussent le Saint-Esprit. 16  Car il n’était encore descendu sur aucun d’eux; ils avaient seulement  été baptisés au nom du Seigneur Jésus. »     [Actes  8 :12  , 14-16]. 

« Pierre dit: Peut-on refuser l’eau du baptême à ceux qui ont reçu le Saint-Esprit  aussi bien que nous? Et il ordonna qu’ils fussent baptisés au nom du Seigneur. »    [Actes 10 : 47-48].

« Sur ces paroles, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus. »     [Actes 19 : 1-5].

 « Je rends grâces à Dieu de ce que je n’ai baptisé aucun de vous, excepté Crispus et Gaïus, afin que personne ne dise que vous avez été baptisés en mon nom » [1 Corinthiens 1 :14].

Ce propos de l’Apôtre Paul à l’endroit des corinthiens sous-entend que le baptême se fait en invoquant un nom : celui du Seigneur Jésus-Christ.

  • La nécessité de reprendre le baptême quand il est faut

1 « Pendant qu’Apollos était à Corinthe, Paul, après avoir parcouru les hautes provinces de l’Asie, arriva à Ephèse. Ayant rencontré quelques disciples, 2  (19-1) il leur dit : (19-2) Avez-vous reçu le Saint-Esprit, quand vous avez cru ? Ils lui répondirent : Nous n’avons pas même entendu dire qu’il y ait un Saint-Esprit. 3  Il dit : De quel baptême avez-vous donc été baptisés ? Et ils répondirent : Du baptême de Jean. 4  Alors Paul dit : Jean a baptisé du baptême de repentance, disant au peuple de croire en celui qui venait après lui, c’est-à-dire, en Jésus. 5  Sur ces paroles, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus ». |Actes 19 : 1-5]

IV- L’ENSEIGNEMENT VIENT APRÈS LE BAPTÊME

« Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom  du Père, du Fils et du Saint-   Esprit,  et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici,  je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. »    [Matthieu 28 : 19-20] 

« Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés ; et, en ce jour-là, le nombre des disciples s’augmenta d’environ trois mille âmes.

Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières » [Actes 2 : 41-42].

« De quel baptême avez-vous donc été baptisés ? »,   Chacun doit pouvoir donner une réponse claire à cette question, en examinant les Saintes-Ecritures.

Pasteur Honoré Dro

Google+ Linkedin