TOUT SUR LE VRAI JEÛNE QUI DÉBLOQUE DES SITUATIONS

TOUT SUR LE VRAI JEÛNE QUI DÉBLOQUE DES SITUATIONS

Le jeûne est la privation volontaire ou non, de nourriture, accompagné ou pas d’une consommation d’eau pendant un certain temps. Malgré le fait que les bienfaits du jeûne soient prouvés, certains sont frustrés quand ils n’en reçoivent pas les résultats escomptés. Il est impératif de connaitre les différents types de jeûnes afin d’en recevoir les bénédictions.

Le jeûne, est une pratique mystérieuse qui a prouvé son efficacité pratiquement dans tous les domaines de la vie de l’homme. Cette arme efficace à l’exaucement des prières et redoutable contre les forces des ténèbres. En parcourant toute la Bible, on découvre cinq types de jeûne.

I /  LES  TYPES DE JEÛNE DANS LA BIBLE

La Bible nous révèle divers types de jeûnes inspirés par Dieu dont les plus extraordinaires furent ceux de Moise, d’Elie le Thischbite et du Seigneur Jésus-Christ.

1. Le jeûne de 40 jours et 40 nuits : le jeûne de revêtement de puissance

Ce type de jeûne a été  pratiqué par Moise, Elie le Thischbite et le Seigneur Jésus-Christ.

Par Moïse :

« Moïse fut là avec l’Eternel quarante jours et quarante nuits. Il ne mangea point de pain, et il ne but point d’eau. Et l’Eternel écrivit sur les tables les paroles de l’alliance, les dix paroles. » [Exode 34 : 28]

Il est à remarquer qu’après cette période de jeûne rendue possible par la présence  du Dieu Tout-Puissant, le prophète Moïse était tellement renouvelé, régénéré et transformé que les fils d’Israël ne pouvaient fixer les regards sur lui comme l’Apôtre Paul le rapporta aux Corinthiens (2 Cor 3 :7). Cette expérience avec Dieu l’avait transformé physiquement au point où il rayonnait comme un chérubin [Exode 34 : 29-35].

Par Elie le Thischbite :

« L’ange de l’Eternel vint une seconde fois, le toucha, et dit : Lève-toi, mange, car le chemin est trop long pour toi. Il se leva, mangea et but ; et avec la force que lui donna cette nourriture, il marcha quarante jours et quarante nuits jusqu’à la montagne de Dieu, à Horeb. Et là, il entra dans la caverne, et il y passa la nuit. » [1 Rois 19 : 6-9]. Elie le prophète passa 40 jours à jeûner grâce à la nourriture que lui donna le Seigneur (L’ange de l’Eternel).

Par le Seigneur Jésus-Christ :

Le Seigneur jeûna pendant 40 jours et 40 nuits comme nous pouvons le lire dans Matthieu 4 : 2 « Alors Jésus fut emmené par l’Esprit dans le désert, pour être tenté par le diable. Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim ». Lorsque Luc relate cette expérience au 4e chapitre de son Évangile, il affirme au verset 14 ce qui suit «Jésus, revêtu de la puissance de l’Esprit, retourna en Galilée, et sa renommée se répandit dans tout le pays d’alentour. Il enseignait dans les synagogues, et il était glorifié par tous » [Luc 4 :14].

Précisons que le mot carême (utilisé par certains pour désigner le jeûne de 40) ne figure pas dans la Bible. Il est plutôt question de jeûne.

2. Le jeûne de 21 jours : le jeûne d’intercession et de révélation.

Ce type de jeûne fut pratiqué par le prophète Daniel  suite à la parole que le Seigneur lui adressa concernant la grande calamité qui menaçait le pays. Suite à cela, lui apparut l’ange Gabriel qui lui révéla les choses qui sont écrites dans le livre de la vérité : « En ce temps-là, moi, Daniel, je fus trois semaines dans le deuil. Je ne mangeai aucun mets délicat, il n’entra ni viande ni vin dans ma bouche, et je ne m’oignis point jusqu’à ce que les trois semaines fussent accomplies. … » [Daniel 10 : 1-6].

3. Le jeûne de 7 jours : le jeûne de supplication et de deuil

Ce jeûne a été pratiqué par le roi David lorsque son premier fils issu de son union illicite avec Betschéba était très malade et par les vaillants hommes de Jabès de Saul :

« David pria Dieu pour l’enfant, et jeûna ; et quand il rentra, il passa la nuit couché par terre. Les anciens de sa maison insistèrent auprès de lui pour le faire lever de terre ; mais il ne voulut point, et il ne mangea rien avec eux. Le septième jour, l’enfant mourut. Les serviteurs de David craignaient de lui annoncer que l’enfant était mort. … De retour chez lui, il demanda qu’on lui servît à manger, et il mangea. » 2 Samuel 12 :16-20

« Ils prirent leurs os, et les enterrèrent sous le tamaris à Jabès. Et ils jeûnèrent sept jours. » [1 Samuel 31:13]

4. Le jeûne de 3 jours : le jeûne de combat et de ‘’déblocage’’

Ce jeûne communément appelé jeûne d’Esther, permis à la reine d’avoir la faveur du roi (malgré le décret) et aux enfants d’Israël d’échapper à un génocide planifié par Haman qui échoua et périt dans sa méchanceté. Voici ce que la Reine Esther demanda à son oncle Mardochée : « Va, rassemble tous les Juifs qui se trouvent à Suse, et jeûnez pour moi, sans manger ni boire pendant trois jours, ni la nuit ni le jour. Moi aussi, je jeûnerai de même avec mes servantes, puis j’entrerai chez le roi, malgré la loi ; et si je dois périr, je périrai. » [Esther 4:16]

5. Le jeûne d’une journée : le jeûne d’humiliation ou de repentance

 « Et ce même jour, les Benjamites sortirent de Guibéa à leur rencontre, et ils étendirent encore sur le sol dix-huit mille hommes des enfants d’Israël, tous tirant l’épée. Tous les enfants d’Israël et tout le peuple montèrent et vinrent à Béthel ; ils pleurèrent et restèrent là devant l’Eternel, ils jeûnèrent en ce jour jusqu’au soir, et ils offrirent des holocaustes et des sacrifices d’actions de grâces devant l’Eternel. Et les enfants d’Israël consultèrent l’Eternel, c’était là que se trouvait alors l’arche de l’alliance de Dieu, … » [Juges 20:25-26]

« Et ils s’assemblèrent à Mitspa. Ils puisèrent de l’eau et la répandirent devant l’Eternel, et ils jeûnèrent ce jour-là, en disant : Nous avons péché contre l’Eternel ! Samuel jugea les enfants d’Israël à Mitspa. » [1 Samuel 7:6] 

« Ils furent dans le deuil, pleurèrent et jeûnèrent jusqu’au soir, à cause de Saül, de Jonathan, son fils, du peuple de l’Eternel, …» [2 Samuel 1:12]

« Jonas fit d’abord dans la ville une journée de marche ; il criait et disait : Encore quarante jours, et Ninive est détruite ! Les gens de Ninive crurent à Dieu, ils publièrent un jeûne, et se revêtirent de sacs, depuis les plus grands jusqu’aux plus petits. La chose parvint au roi de Ninive ; il se leva de son trône, ôta son manteau, se couvrit d’un sac, et s’assit sur la cendre. Et il fit faire dans Ninive cette publication, par ordre du roi et de ses grands ; Que les hommes et les bêtes, les bœufs et les brebis, ne goûtent de rien, ne paissent point, et ne boivent point d’eau !...» [Jonas 3 :4-10]

II /  LES BIENFAITS SPIRITUELS ET NATURELS DU JEÛNE

Le jeûne apporte de nombreuses bénédictions spirituelles, matérielles et physiques. Il constitue aussi une arme redoutable contre les forces des ténèbres. Tous ceux qui l’ont pratiqué dans les normes, ont toujours eu la victoire sur les forces ténébreuses. Aujourd’hui, encore tout ceux qui comme Josaphat, le peuple de Juda, Daniel, Esther Elie, Moise et tous les saints de la Bible se mettent dans les même dispositions obtiennent et obtiendrons les mêmes résultats. Aucun sujet ou besoin ne peut résister à cet instrument mystérieux au service de la prière.

                 1 /   Les bienfaits spirituels du jeûne

Le jeûne comporte de nombreux avantages au plan spirituel que nous pouvons  le noter dans le texte d’Ésaïe 58. Ils se résument comme suit :

-L’exaucement des prières

Selon qu’il est écrit : « Alors tu appelleras, et l’Eternel répondra; Tu crieras, et il dira: Me voici! »[Ésaïe 58 : 9]

La bouche de l’Eternel qui ne ment point a parlé. Notre Dieu qui exauce les prières promet que lorsque celui qui jeûne appellera, il répondra quel que soit le sujet pour lequel il appelle.

  • Une communion plus intense avec Dieu ainsi qu’une soumission totale à sa volonté comme il l’affirme lui-même : « L’Eternel sera toujours ton guide, Il rassasiera ton âme dans les lieux arides,… Alors tu mettras ton plaisir en l’Eterne[Ésaïe 58 : 11, 14]

Tous ceux qui ont fait l’expérience du jeûne ont le témoignage en eux-mêmes que pendant cette période, ils se sont rapprocher du Seigneur et ont veillé sur leurs actions afin qu’elles soient en conformité avec sa volonté et cela sans aucune contrainte.

  • Une élévation et de riches bénédictions qui dépassent le cadre immédiat des sujets pour lesquels celui jeûne s’approche de Dieu dans la prière comme nous le lisons encore dans le chapitre 58 du livre d’Esaïe : « Et je te ferai monter sur les hauteurs du pays, Je te ferai jouir de l’héritage de Jacob, ton père; Car la bouche de l’Eternel a parlé. » [Ésaïe 58 : 14]
  • Le témoignage que nous sommes en communion avec le Seigneur par notre entourage parce qu’ils voient les merveilles opérées par Dieu comme il le dit lui-même : « Ta lumière se lèvera sur l’obscurité, Et tes ténèbres seront comme le midi. »[Ésaïe 58 : 10]
  • L’abandon des penchants de la chair afin de se conformer aux exigences du jeûne comme il est écrit : « … Que nous sert de jeûner, si tu ne le vois pas? De mortifier notre âme, si tu n’y as point égard? Voici, le jour de votre jeûne, vous vous livrez à vos penchants, Et vous traitez durement tous vos mercenaires. Voici, vous jeûnez pour disputer et vous quereller, Pour frapper méchamment du poing; Vous ne jeûnez pas comme le veut ce jour, Pour que votre voix soit entendue en haut. Est-ce là le jeûne auquel je prends plaisir, Un jour où l’homme humilie son âme? Courber la tête comme un jonc, Et se coucher sur le sac et la cendre, Est-ce là ce que tu appelleras un jeûne, Un jour agréable à l’Eternel? Voici le jeûne auquel je prends plaisir: Détache les chaînes de la méchanceté,… »

                        2 /   Les bienfaits naturels du jeûne

Le jeûne ne comporte pas que des bienfaits spirituels. Elle comporte aussi de nombreux avantages naturels que nous pouvons énumérer comme suit :

  • La Victoire sur la maladie comme le Seigneur le grand médecin l’a promis « … Et ta guérison germera promptement… »[Ésaïe 58 : 10]

Beaucoup de personnes après avoir jeûné pour des sujets autres que la guérison ont été miraculeusement guéries des maladies qui les acculaient. Voici ce qu’affirma Hippocrate (460-375 av. J.-C.) l’un des pères de la médecine moderne «Il faut être mesuré en tout, respirer de l’air pur, faire tous les jours (…) de l’exercice physique et soigner ses petits maux par le jeûne plutôt qu’en recourant aux médicaments». Parfois, il arrive que nous n’imaginions pas les infinies richesses contenus dans cet instrument mystérieux qu’est le jeûne. Le Seigneur qui a payé à la croix le prix de la guérison l’a promis et il veille sur sa parole pour l’accomplir (Jérémie 1:12).

  • Le rajeunissement et la régénération des cellules du corps selon qu’il est écrit : « Et il redonnera de la vigueur à tes membres; Tu seras comme un jardin arrosé, Comme une source dont les eaux ne tarissent pas. »[Ésaïe 58 : 11]

Il est prouvé médicalement que par le jeûne les cellules, les organes, les tissus du corps et même le cerveau sont renouvelés. Voici ce que des études et des expériences sur le jeûne ont révélées :

« Les pores de la peau sont des canaux par lesquels le corps se débarrasse de nombreuses toxines, surtout pendant le jeûne. Pour cette raison, Jésus dit : »Lave ton visage » (Matthieu 6 : 17).

Les reins sont activés par une fréquente absorption d’eau, ce qui dilue l’urine et élimine les toxines.

Les poumons ont également la fonction d’éliminer les toxines du corps par l’haleine. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de rester longtemps à l’air frais, en respirant profondément, ainsi que d’ouvrir souvent les fenêtres.

Les intestins sont aussi un important canal d´élimination. Il ne faut pas s’inquiéter si l’activité de l’intestin diminue, puisqu’il n´y a aucune ingestion de nourriture. En cas d’urgence, un lavement produirait de bons effets. De même, il est fortement conseillé de faire de l’exercice. Jeûner est le meilleur moyen de mettre fin aux dérangements de fonction physique. Cela se confirme surtout pour les maladies d’estomac.

Lors d’un long jeûne, on obtient pour ainsi dire un nouvel estomac. C’est pourquoi il est nécessaire de ne pas ingurgiter brusquement de la nourriture trop riche après un jeûne, mais de recommencer à se nourrir d’abord de jus de fruits, et ensuite de fruits frais. S’il est en mauvaise santé, le corps sera aidé par l’intermédiaire du jeûne de façon multiple.

Jeûner rajeunit les glandes, les reins, le sang, le foie, les yeux, ainsi que la gorge

 Nous mettons au défi tous ceux qui mettent en doute de la véracité de l’efficacité du jeûne de s’y mettre afin d’en tirer leur propre conclusion comme notre Seigneur Jésus-Christ l’a annoncé dans l’Evangile de Jean au chapitre 7 verset 16 -17 «Jésus leur répondit: Ma doctrine n’est pas de moi, mais de celui qui m’a envoyé. Si quelqu’un veut faire sa volonté, il connaîtra si ma doctrine est de Dieu, ou si je parle de mon chef. » [Jean 7 : 16 -17]

III /  POURQUOI LE JEÛNE NE PRODUIT PAS LE RESULTAT ATTENDU

Le jeûne, quoiqu’étant un instrument très efficace au service de la prière, ne peut produire les résultats escomptés s’il est mal utilisé. La Bible en parle en Esaïe 58 :1-14 :

  1/ …Vous ne jeûnez pas comme le veut ce jour (Esaïe 58 :1-5 ):

Jeuner est une bonne chose encore si l’on fait de ces jours des occasions de sacrifices et de consécration totale. Autrement le Seigneur n’accorde pas l’exaucement :

 « Crie à plein gosier, ne te retiens pas, Elève ta voix comme une trompette, Et annonce à mon peuple ses iniquités, A la maison de Jacob ses péchés !… Vous ne jeûnez pas comme le veut ce jour, Pour que votre voix soit entendue en haut. … Est-ce là le jeûne auquel je prends plaisir, Un jour où l’homme humilie son âme ? Courber la tête comme un jonc, Et se coucher sur le sac et la cendre, Est-ce là ce que tu appelleras un jeûne, Un jour agréable à l’Eternel ?

Ce passage montre qu’il faut faire l’effort pour se conduire correctement, tout en posant des actes de piété durant le moment de jeûne. Car ceux qui limitent le jeûne par le fait de se priver de nourriture et d’eau, finissent dans des déceptions et des plaintes concluant que Dieu n’exauce pas leurs prières. Ils se disent en eux-mêmes comme le dit l’Ecriture : « Que nous sert de jeûner, si tu ne le vois pas ? De mortifier notre âme, si tu n’y as point égard ? » [Ésaïe 58 : 3]

Le Seigneur lui-même répond à cet état de fait en montrant pourquoi il n’exauce pas certaines prières appuyées par le jeûne en disant «…Vous ne jeûnez pas comme le veut ce jour, Pour que votre voix soit entendue en haut…» [Ésaïe 58 : 4].

Notre Dieu n’a-t-il pas dit par la bouche de son serviteur Jacques ce qui suit ? : « Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions. »  [Jacques 4 : 3]

     2 /  …parce que vous demandez mal …[Jacques 4 :3]

Parfois, certains se demandent après avoir fait plusieurs jours de jeûne pourquoi ils n’ont pas été exaucés. En réalité, c’est parce que leurs motifs ne sont pas conformes à sa volonté de Dieu. Il est donc important de demander toute chose selon la volonté de Dieu : « Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute. Et si nous savons qu’il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée quelle qu’elle soit »[1 Jean 5 : 14-15]

  • Le Seigneur accorde la guérison et la délivrance par le jeûne à ceux qui lui demande parce que cela est conforme à sa volonté : «Jésus se rendit ensuite à la maison de Pierre, dont il vit la belle-mère couchée et ayant la fièvre. Il toucha sa main, et la fièvre la quitta; puis elle se leva, et le servit. Le soir, on amena auprès de Jésus plusieurs démoniaques. Il chassa les esprits par sa parole, et il guérit tous les malades, afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par Esaïe, le prophète: Il a pris nos infirmités, et il s’est chargé de nos maladies. » [Matthieu 8 : 14-17]
  • Le Seigneur accorde la prospérité spirituelle et matérielle parce que cela est conforme à sa volonté : « Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme. »[3 Jean 2]

« Car vous connaissez la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ, qui pour vous s’est fait pauvre, de riche qu’il était, afin que par sa pauvreté vous fussiez enrichis. »[2 Corinthiens 8 : 9 ]

  • Si le voyage, le mariage ainsi que tous les autres sujet pour lesquels nous nous nous humilions par le jeûne sont conformes à la volonté du Seigneur, nous pouvons être sûr qu’il nous exaucera certainement car il le Dieu fidèle et véritable qui écoute les prières de ceux qui l’invoque avec foi et sincérité.

        3/ …Cette sorte de démon ne sort que par le jeûne… [Matthieu 17 : 21]

Ce passage constitue un sujet de confusion dans le monde religieux d’aujourd’hui. Par une mauvaise interprétation de cette parole, certains prédicateurs mal inspirés imposent systématiquement un jeûne à tous ceux qui sont malades ou tourmentés par un démon. Cependant, une analyse du passage nous permettra de comprendre qu’en donnant cette révélation à Ses disciples, notre Seigneur parlait du fait que ce genre de démon ne sortait que par le jeûne et la prière (la prière de foi produite par le jeûne). Le jeûne doit être surtout observé par  ceux qui chassent le démon.  Le possédé ou le malade n’est pas obligé de jeûner, mais plutôt celui qui prie. Lisons : Matthieu 17:18 à 21 «Jésus parla sévèrement au démon, qui sortit de lui, et l’enfant fut guéri à l’heure même.  Alors les disciples s’approchèrent de Jésus, et lui dirent en particulier: Pourquoi n’avons-nous pu chasser ce démon? C’est à cause de votre incrédulité, leur dit Jésus. Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne: Transporte-toi d’ici là, et elle se transporterait; rien ne vous serait impossible. Mais cette sorte de démon ne sort que par la prière et par le jeûne. »

Le jeûne auquel Dieu prend plaisir

   Que Dieu vous bénisse richement et vous exauce dans tous vos moments de jeûne, à travers ce passage d’Esaïe 58 :6-10

« Voici le jeûne auquel je prends plaisir : Détache les chaînes de la méchanceté, Dénoue les liens de la servitude, Renvoie libres les opprimés, Et que l’on rompe toute espèce de joug ; Partage ton pain avec celui qui a faim, Et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile ; Si tu vois un homme nu, couvre-le, Et ne te détourne pas de ton semblable. Alors ta lumière poindra comme l’aurore, Et ta guérison germera promptement ; Ta justice marchera devant toi, Et la gloire de l’Eternel t’accompagnera. Alors tu appelleras, et l’Eternel répondra ; Tu crieras, et il dira : Me voici ! Si tu éloignes du milieu de toi le joug, Les gestes menaçants et les discours injurieux,  Si tu donnes ta propre subsistance à celui qui a faim, Si tu rassasies l’âme indigente, Ta lumière se lèvera sur l’obscurité, Et tes ténèbres seront comme le midi ».

Google+ Linkedin