Assomption de Marie / VOICI TOUTE LA REVELATION SUR LA FEMME D’APOCALYPSE 12

Assomption de Marie / VOICI TOUTE LA REVELATION SUR LA FEMME D’APOCALYPSE 12

L’assomption de Marie est célébrée ce dimanche 15 août 2021, dans plusieurs pays du monde. Marie est-elle effectivement montée au ciel ? La femme d’Apocalypse 12 :1-16, concerne-t-elle Marie ? Toutes les réponses dans cet enseignement.

C’est le 1er novembre 1950, que le pape Pie XII, a proclamé le dogme de l’Assomption : “Nous proclamons, déclarons et définissons que c’est un dogme divinement révélé que Marie, l’Immaculée Mère de Dieu toujours Vierge, à la fin du cours de sa vie terrestre, a été élevée en âme et en corps à la gloire céleste.” Pie XII a promulgué le dogme de l’Assomption de Marie après avoir consulté les évêques du monde entier, 90% des évêques y étaient favorables.

A lire aussi: RÉVÉLATION DES SEPT PÉRIODES DE L’HISTOIRE DE L’EGLISE (APOCALYPSE 2 et 3)

Quand nous consultons toute la Bible, il n’y a aucun verset qui soutient la montée de Marie au ciel. Cependant, les concepteurs et défenseurs de l’assomption s’appuie sur Apocalypse 12 pour défendre ce dogme.  Examinons de prêt ce passage.  

I- SI MARIE AVAIT ETE ENLEVEE SELON APOCALYPSE 12, LUC OU JEAN ALLAIENT EN PARLER

Les concepteurs du dogme de l’assomption (montée de Marie au ciel), fondent leur conception sur le texte d’Apocalypse 12 :1-17. Selon eux, Marie est la femme décrite dans ce chapitre. 

« Un grand signe parut dans le ciel : une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête. Elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l’enfantement. Un autre signe parut encore dans le ciel ; et voici, c’était un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes.… Et la femme s’enfuit dans le désert, où elle avait un lieu préparé par Dieu, afin qu’elle y fût nourrie pendant mille deux cent soixante jours ».

  • Persécution et fuite dans le désert

Rappelons qu’avant sa crucifixion, le Seigneur a confié Marie à Jean afin que ce dernier la reçoive chez lui : « Puis il dit au disciple : Voilà ta mère. Et, dès ce moment, le disciple la prit chez lui » Jean 19 :27. Après cela, c’est en Actes 1 :13-14 que la Bible mentionne pour la dernière fois le nom de Marie alors qu’était à la chambre haute parmi les 120. Par la suite, on sait que l’église a subi une persécution entrainant la dispersion des croyants. Plusieurs furent martyrisés notamment les apôtres du Seigneur. Nullement les persécutions étaient orientées vers les femmes aux points où Marie a dû s’enfuir dans un désert. Le but du Sanhedrin était d’empêcher la propagation de l’Evangile (Actes 5 :14-40). Et pour y arriver, il fallait mettre à mort tous ceux qui parlait de Jésus et le présentait comme étant le Messie. C’est dans cette vague qu’Etienne est mort, sous l’approbation de Saul : Actes 8 : 1-3 « Saul avait approuvé le meurtre d’Etienne. Il y eut, ce jour-là, une grande persécution contre l’Eglise de Jérusalem ; et tous, excepté les apôtres, se dispersèrent dans les contrées de la Judée et de la Samarie. Des hommes pieux ensevelirent Etienne, et le pleurèrent à grand bruit. Saul, de son côté, ravageait l’Eglise ; pénétrant dans les maisons, il en arrachait hommes et femmes, et les faisait jeter en prison ». Précisons que la mort d’Étienne se situe entre les années 36, 37, 38. Est-ce dans cette période que Marie a été persécutée au point de s’enfuir dans le désert ?

Jean fut isolé sur l’île de Patmos où il reçut la révélation des évènements de la fin des temps à travers le livre d’Apocalypse. Ce livre prophétique contient l’ensemble du plan de l’humanité. Parmi les apôtres, Jean a été le seul à mourir de vieillesse. Et si Marie était vraiment montée au ciel, l’Apôtre Jean l’aurait mentionné.

  • Mille deux cent soixante jours dans le désert.

On peut essayer de tordre le cou de l’histoire et affirmer que Marie est montée au ciel selon Apocalypse 12. Mais, on ne peut pas tordre les évènements se rapportant à la Bible.

Pourquoi Luc, l’auteur du livre des Actes des apôtres n’a-t-il pas mentionné cette ‘’persécution’’ qu’a subi Marie et qui l’aurait entrainé dans le désert ? À quel moment Marie a-t-elle passé 1260 jours dans le désert ? A quoi correspondent ‘’un temps, des temps, et la moitié d’un temps’’ ? Il faut avoir la révélation complète des 70 semaines du livre de Daniel, pour comprendre que cette expression se rapporte à la période où le Seigneur se tourne vers Israël. Nous en parlerons en détail dans une prochaine parution.

D’ici là, précisons que du verset 7 à 13, il est décrit comment Satan et ses démons ont été projetés du ciel sur la terre par l’archange Michel. Cet évènement se situe juste dans la période de l’enlèvement de l’église. Nous sommes à la fin du temps de la grâce. On remarque que c’est après sa précipitation sur la terre que le dragon, Satan, s’en prend à la femme couronnée de douze étoiles. Cette femme ne peut être Marie, absolument pas.

A lire aussi: LES CARACTÉRISTIQUES DE LA VÉRITABLE EGLISE

II- LA FEMME D’APOCALYPSE 12 CONCERNE L’EGLISE

Ce texte d’Apocalypse ne fait pas référence à Marie, mais à l’Eglise.  Voici plus d’explications :

  • Une femme enveloppée du soleil,

Cette femme enveloppée du soleil n’est pas Marie. Il s’agit de l’Eglise du Seigneur. Selon 1 Corinthiens 11 :3, la femme symbolise l’Eglise. Elle est enveloppée du soleil qui représente Christ. La lune sous ses pieds, c’est l’ancien et le nouveau testament. La couronne de douze étoiles c’est la doctrine des douze apôtres. De l’Église naitra l’enfant mal, voilà pourquoi il est parlé de douleur d’enfantement :

Romains 8 :22 « Or, nous savons que, jusqu’à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement ».

Galates 4 :19 « Mes enfants, pour qui j’éprouve de nouveau les douleurs de l’enfantement, jusqu’à ce que Christ soit formé en vous »

  • afin de dévorer son enfant,

Par ‘’dévorer’’, il faut comprendre tuer. Quand on lit bien le verset 4, on remarque que ce dragon cherchait à tuer cet enfant né de la femme, mais il ne réussit pas, car l’enfant fut enlevé. Si cette femme est Marie comme le prétendent certains, c’est dire que Jésus est cet enfant et qu’il a failli être dévoré par le dragon. Pourtant, la réalité montre le contraire : Jésus a été crucifié par les romains. Il n’a pas échappé à la mort. Par conséquent, il ne peut être cet enfant d’Apocalypse 12. Marie non plus, n’est pas la femme d’Apocalypse 12.

  • un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevé vers Dieu

Ce fils qui doit paitre toutes les nations, symbolise les élus, les vierges sages remplies du Saint-Esprit (Matthieu 25 :1-13) et qui accompliront de grands signes comme au commencement. Cet évènement se déroulera à la fin du temps de grâce. C’est ce qui rendra la bête (Babylone la grande) féroce et elle mènera une persécution sur les croyants, mais elle ne pourra pas les tuer cette fois-ci, car ils seront enlevés. 

L’enlèvement de l’Eglise est l’une des plus grandes promesses de l’histoire du salut.

III- LA BIBLE CITE LES PERSONNES ENLEVEES OU  MONTEES AU CIEL

« C’est par la foi qu’Enoch fut enlevé pour qu’il ne vît point la mort, et qu’il ne parut plus parce que Dieu l’avait enlevé ; car, avant son enlèvement, il avait reçu le témoignage qu’il était agréable à Dieu » Hébreux 11 :5).

« Comme ils continuaient à marcher en parlant, voici, un char de feu et des chevaux de feu les séparèrent l’un de l’autre, et Elie monta au ciel dans un tourbillon » (2Rois 2 :11).

« Après avoir dit cela, il fut élevé pendant qu’ils le regardaient, et une nuée le déroba à leurs yeux. Et comme ils avaient les regards fixés vers le ciel pendant qu’il s’en allait, voici, deux hommes vêtus de blanc leur apparurent, et dirent : Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel ? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel » (Actes 1 :9-11).

La Bible a mentionné la montée d’Enoch, Elie et Jésus au ciel, parce qu’ils ont été effectivement enlevés. Lorsque dans l’ancien testament il était prophétisé en Esaïe 7 : 14 que « la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils », et que cela c’est accompli en Marie, personne ne pouvait contester cela. Cependant, il n’y a aucun passage qui montre que cette vierge allait monter au ciel.

IV- MARIE N’EST PAS LA MERE DE DIEU, NI LA MERE DES CHRETIENS

Examinons de près la prière adressée à Marie :

[Je vous salue, Marie pleine de grâce 

Le Seigneur est avec vous.

Vous êtes bénie entre toutes les femmes

Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu,

Priez pour nous, pauvres pécheurs,

Maintenant, et à l’heure de notre mort.

Amen.]

-On de doit pas saluer Marie car on ne parle pas aux morts ; c’est de la divination (1 Samuel 28). L’ange Gabriel était en face de Marie, c’est pourquoi il l’a saluée.  

-Marie n’est pas pleine de grâce, elle a reçu une grâce comme tout croyant : « L’ange entra chez elle, et dit : Je te salue, toi à qui une grâce a été faite ; le Seigneur est avec toi » Luc 1 :28. 

-Marie n’est pas la mère de Dieu, car Dieu est sans père ni mère. Il existe par Lui-même (Hébreux 7 :3 ; Jean 1 :1). Dans la Bible c’est l’expression Marie mère de Jésus et jamais mère de Dieu.

-Marie n’est pas la mère des croyants, ni la reine du ciel :

« Mais la Jérusalem d’en haut est libre, c’est notre mère » Galates 4 :26.

-Marie ne peut pas prier pour les croyants car elle est morte et se repose et elle n’entend aucune des prières qui lui sont adressées.

Psaumes 6 :5 « Car celui qui meurt n’a plus ton souvenir ; Qui te louera dans le séjour des morts ? »

Esaïe 38:18  « Ce n’est pas le séjour des morts qui te loue, Ce n’est pas la mort qui te célèbre ; Ceux qui sont descendus dans la fosse n’espèrent plus en ta fidélité ».

A lire aussi : LE PÉCHÉ ORIGINEL ÉTAIT UN ACTE SEXUEL

V- MARIE NE DOIT PAS ETRE ADOREE OU VENEREE

L’adoration et le culte rendus à Marie remontent au commencement de l’Eglise. Déjà, lorsque le Seigneur Jésus était sur terre, certaines voix avaient commencé à élever Marie, mais ils ont été repris sur le champ :

« Tandis que Jésus parlait ainsi, une femme, élevant la voix du milieu de la foule, lui dit: Heureux le sein qui t’a porté ! Heureuses les mamelles qui t’ont allaité ! Et il répondit : Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent ! » Luc 11 :27-28.

Mais, puisque les incrédules aiment adorer la créature au lieu du créateur (Romains 1 :25), cette idolâtrie a continué son chemin à travers le culte rendu à Diane. En effet, l’adoration rendue à Marie tire son origine du culte qui était rendu à la Diane des Ephésiens. Les esprits ne meurent pas. Lisons Actes 19 :23-35 « Un nommé Démétrius, orfèvre, fabriquait en argent des temples de Diane, et procurait à ses ouvriers un gain considérable. Il les rassembla, avec ceux du même métier, et dit : O hommes, vous savez que notre bien-être dépend de cette industrie ; Et vous voyez et entendez que, non seulement à Éphèse, mais dans presque toute l’Asie, ce Paul a persuadé et détourné une foule de gens, en disant que les dieux faits de main d’homme ne sont pas des dieux. Le danger qui en résulte, ce n’est pas seulement que notre industrie ne tombe en discrédit ; c’est encore que le temple de la grande déesse Diane ne soit tenu pour rien, et même que la majesté de celle qui est révérée dans toute l’Asie et dans le monde entier ne soit réduite à néant. Ces paroles les ayant remplis de colère, ils se mirent à crier : Grande est la Diane des Éphésiens ! »

 Pourtant, l’interdiction de se prosterner devant une statue et de l’adorer est très formelle depuis l’ancien testament :

« Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi, l’Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent » Exode 20 :3-5

 « Tu ne te prosterneras point devant un autre dieu ; car l’Eternel porte le nom de jaloux, il est un Dieu jaloux » Exode 34 :14

« C’est pour l’amour de moi, pour l’amour de moi, que je veux agir ; Car comment mon nom serait-il profané ? Je ne donnerai pas ma gloire à un autre » Esaïe 48 :11.

VI- MARIE N’EST PAS CO MEDIATRICE ET NE PEUT PAS INTERCEDER POUR LES CROYANTS.

Aux noces de Cana, lorsque Marie a voulu tenter une certaine médiation pour le vin qui venait de manquer, le Seigneur l’a répondu en disant « femme qu’y a-t-il entre toi et moi » (Jean 2 :2-4), afin de décourager tous ceux qui pensent que Marie peut jouer un rôle de médiatrice ou « Co médiatrice ».

 « Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme, » 1Timothée 2 : 5. 

« Qui les condamnera ? Christ est mort ; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous ! » Romains 8 : 34.

« Mes petits-enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste. Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier.» 1 Jean 2 :1-2 

« de Jésus qui est le médiateur de la nouvelle alliance, et du sang de l’aspersion qui parle mieux que celui d’Abel » Hébreux 12 :24.

 « Mais lui, parce qu’il demeure éternellement, possède un sacerdoce qui n’est pas transmissible. C’est aussi pour cela qu’il peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur » (Hébreux 7 :22-25).

A lire aussi: VOICI COMMENT RÉUSSIR SON MARIAGE

VII- MARIE A EU DES ENFANTS APRES JESUS, ELLE N’EST PAS RESTEE VIERGE TOUT LE TEMPS

Le concept de l’immaculée conception, présente Marie comme étant née sans péché et n’ayant été connue par aucun homme après qu’elle ait enfanté le Seigneur.

  • Marie est une sœur en Christ sauvée par la grâce

« Et Marie dit : Mon âme exalte le Seigneur, Et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur, Parce qu’il a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante. Car voici, désormais toutes les générations me diront bienheureuse, Parce que le Tout-Puissant a fait pour moi de grandes choses. Son nom est saint, Et sa miséricorde s’étend d’âge en âge Sur ceux qui le craignent » Luc 1 :46-50.

Marie se reconnaissant pécheresse, car née d’un homme et une femme savait qu’elle n’avait pas de mérite pour enfanter le Seigneur. C’est par pure grâce, car elle n’était pas la seule vierge en Israël. Mais il fallait une vierge issue de la postérité de David (Esaïe 11 :1-10 ; Luc 3 :1-32 ; Samuel 7 :12). En réalité, c’est parce que Marie était mariée à Joseph (issu de la postérité de David) qu’elle a eu ce privilège.

En outre, en tant que pécheresse, Marie avait besoin de sauver son âme. C’est pourquoi, elle continuait de persévérer dans la foi avec les apôtres. La preuve, elle était à la chambre haute parmi les 120, dans l’attente du baptême de l’Esprit promis par le Père :

« Tous d’un commun accord persévéraient dans la prière, avec les femmes, et Marie, mère de Jésus, et avec les frères de Jésus » Actes 1 :14.

  • Marie était une épouse et une mère

 « Joseph s’étant réveillé fit ce que l’ange du Seigneur lui avait ordonné, et il prit sa femme avec lui. Mais il ne la connut point jusqu’à ce qu’elle eût enfanté un fils, auquel il donna le nom de Jésus » Matthieu 1 : 24-25.

Ce verset sous-entend que Joseph a connu sa femme après qu’elle ait enfanté Jésus.

Rappelons-nous que Joseph a vécu au moins 12 ans avec Marie après la naissance de Jésus : « Les parents de Jésus allaient chaque année à Jérusalem, à la fête de Pâque. Lorsqu’il fut âgé de douze ans, ils y montèrent, selon la coutume de la fête. » Luc 2 : 41-51.

En 1 Corinthiens 7 :3-5 la Bible donne cette exhortation aux mariés : « Que le mari rende à sa femme ce qu’il lui doit, et que la femme agisse de même envers son mari. La femme n’a pas autorité sur son propre corps, mais c’est le mari ; et pareillement, le mari n’a pas autorité sur son propre corps, mais c’est la femme. Ne vous privez point l’un de l’autre, si ce n’est d’un commun accord pour un temps, afin de vaquer à la prière ; puis retournez ensemble, de peur que Satan ne vous tente par votre incontinence ».

Joseph a bel et bien mis cette écriture en pratique, car il était marié avec Marie et avait le devoir d’aller avec sa femme. Cette union a donc donné des enfants, comme le confirme les versets suivants :

« Lorsque Jésus eut achevé ces paraboles, il partit de là. S’étant rendu dans sa patrie, il enseignait dans la synagogue, de sorte que ceux qui l’entendirent étaient étonnés et disaient : D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles ? N’est-ce pas le fils du charpentier ? N’est-ce pas Marie qui est sa mère ? Jacques, Joseph, Simon et Jude, ne sont-ils pas ses frères ? Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes parmi nous ? D’où lui viennent donc toutes ces choses ? »  Matthieu 13 : 53-56.

« Après cela, il descendit à Capernaüm, avec sa mère, ses frères et ses disciples, et ils n’y demeurèrent que peu de jours » Jean 2 :12.

« Mais je ne vis aucun autre des apôtres, si ce n’est Jacques, le frère du Seigneur. » Galates 1 :19.

« Jude, serviteur de Jésus-Christ, et frère de Jacques, à ceux qui ont été appelés, qui sont aimés en Dieu le Père, et gardés pour Jésus Christ » Jude 1 :1.

« Tous d’un commun accord persévéraient dans la prière, avec les femmes, et Marie, mère de Jésus, et avec les frères de Jésus » Actes 1 :14.

Que ceux qui ont des oreilles entendent. Et que Dieu vous bénisse abondamment.

Google+ Linkedin