12 QUESTION-REPONSES POUR COMPRENDRE LA FAUSSETE DE LA TRINITE

12 QUESTION-REPONSES POUR COMPRENDRE LA FAUSSETE DE LA TRINITE

Cet exposé a pour but de réfuter les arguments des défenseurs de la trinité. Ce concept est défini comme étant le dogme d’un Dieu en trois personnes distinctes. Il s’agira d’analyser les versets sur lesquels les trinitaires se fondent et prouver à travers les Saintes-Ecritures que Jésus-Christ n’est pas diffèrent du Père, mais Il est bel et bien Dieu fait chair.   

A lire aussi: Voici pourquoi Dieu est devenu un homme

1/ « FAISONS L’HOMME A NOTRE IMAGE ». A QUI DIEU S’ADRESSE-T-IL ?

Genèse 1 :26 : « Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre ».

Réponses :  Dans ce passage, le Seigneur Dieu ne s’adressait pas à deux personnes (le Fils et Saint-Esprit) comme le prétendent les trinitaires. Le Dieu unique parlait plutôt aux anges, qui sont des créatures à son service : Hébreux 1 : 13-14 « 13 Et auquel des anges a-t-il jamais dit : Assieds-toi à ma droite, jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied ?14 Ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut ? »

Quoique c’est le Seigneur qui faisait participer les anges à son œuvre créatrice, ces derniers ne créaient pas, ils sont justes au service du Seigneur. Voilà pourquoi au verset suivant il n’est pas dit ils ont créé. Mais plutôt Dieu créa, il créa tout seul :  Genèse 1 : 27 « Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme ».

En effet, en tant que premières créatures, les anges pouvaient apprécier ce que le Seigneur faisait. Cela se confirme en Job 34 : 4-7, où les anges sont appelés fils de Dieu : « Où étais-tu quand je fondais la terre ? Dis-le, si tu as de l’intelligence. 5 Qui en a fixé les dimensions, le sais-tu ? Ou qui a étendu sur elle le cordeau ? 6 Sur quoi ses bases sont-elles appuyées ? Ou qui en a posé la pierre angulaire, 7 Alors que les étoiles du matin éclataient en chants d’allégresse, Et que tous les fils de Dieu poussaient des cris de joie ? »

Les Seigneur fait participer les anges aux actions qu’il mène. C’est pourquoi il a pu dire ‘’faisons l’homme à notre image’’. Les deux passages suivants le prouvent :

2 Chroniques 18 : 19-21 « 19 Et l’Eternel dit : Qui séduira Achab, roi d’Israël, pour qu’il monte à Ramoth en Galaad et qu’il y périsse ? Ils répondirent l’un d’une manière, l’autre d’une autre. 20 Et un esprit vint se présenter devant l’Eternel, et dit : Moi, je le séduirai. L’Eternel lui dit : Comment ? 21 Je sortirai, répondit-il, et je serai un esprit de mensonge dans la bouche de tous ses prophètes. L’Eternel dit : Tu le séduiras, et tu en viendras à bout ; sors, et fais ainsi ».

Genèse 3 : 22-24 : « 22 L’Eternel Dieu dit : Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger, et de vivre éternellement. 23 Et l’Eternel Dieu le chassa du jardin d’Eden, pour qu’il cultivât la terre, d’où il avait été pris. 24 C’est ainsi qu’il chassa Adam ; et il mit à l’orient du jardin d’Eden les chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l’arbre de vie ».

2/ «MON DIEU, MON DIEU, POURQUOI M’AS-TU ABANDONNE » Matthieu 27, 46 

Réponse : Ce cri du Seigneur était la manifestation de sa nature humaine. Car il était 100% Dieu et 100% homme. En tant qu’homme, il avait peur de mourir comme on le voit dans les versets suivants :

Jean 12 : 27-29 « 27 Maintenant mon âme est troublée. Et que dirai-je ? …  Père, délivre-moi de cette heure ? …  Mais c’est pour cela que je suis venu jusqu’à cette heure. »

Matthieu 26, 37-46 : « 37 Il prit avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée, et il commença à éprouver de la tristesse et des angoisses. 38 Il leur dit alors : Mon âme est triste jusqu’à la mort ; restez ici, et veillez avec moi. 39 Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta sur sa face, et pria ainsi : Mon Père, s’il est possible, que cette coupe s’éloigne de moi ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux ».

  • Jésus était un vrai homme :

Il a dormi :  Marc 4 : 35-41 « 35 Ce même jour, sur le soir, Jésus leur dit : Passons à l’autre bord. 36 Après avoir renvoyé la foule, ils l’emmenèrent dans la barque où il se trouvait ; il y avait aussi d’autres barques avec lui. 37 Il s’éleva un grand tourbillon, et les flots se jetaient dans la barque, au point qu’elle se remplissait déjà. 38 Et lui, il dormait à la poupe sur le coussin. Ils le réveillèrent, et lui dirent : Maître, ne t’inquiètes-tu pas de ce que nous périssons ? 39 S’étant réveillé, il menaça le vent, et dit à la mer : Silence ! tais-toi ! Et le vent cessa, et il y eut un grand calme ».

Il a pleuré : Jean 11 : 32-36 « 32 Lorsque Marie fut arrivée là où était Jésus, et qu’elle le vit, elle tomba à ses pieds, et lui dit : Seigneur, si tu eusses été ici, mon frère ne serait pas mort. 33 Jésus, la voyant pleurer, elle et les Juifs qui étaient venus avec elle, frémit en son esprit, et fut tout ému. 34 Et il dit : Où l’avez-vous mis ? Seigneur, lui répondirent-ils, viens et vois. 35 Jésus pleura. 36 Sur quoi les Juifs dirent : Voyez comme il l’aimait ».

  • Il était un vrai homme, afin de prendre les péchés des hommes : le parent rédempteur.

Hébreux 2, 14-18 : « 14 Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c’est-à-dire le diable, 15 et qu’il délivrât tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude. 16 Car assurément ce n’est pas à des anges qu’il vient en aide, mais c’est à la postérité d’Abraham. 17 En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu’il fût un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l’expiation des péchés du peuple ; 18 car, ayant été tenté lui-même dans ce qu’il a souffert, il peut secourir ceux qui sont tentés ».

Hébreux 4, 15 : « 15 Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses ; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché ».

Philippines 2, 5-11 : « 5 Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ, 6 lequel, existant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu, 7 mais s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes ; 8 et ayant paru comme un simple homme, il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix ».

Il a ainsi expérimenté la mort c’est-à-dire la séparation. Car depuis Adam, nous sommes séparés de Dieu. Alors qu’il était juste il a expérimenté la séparation (la mort) :  Hébreux 5, 7-8 & Apocalypse 1, 8 et 17-18.

3/ « JESUS S’ECRIA D’UNE VOIX FORTE : PERE, JE REMETS MON ESPRIT ENTRE TES MAINS. ET, EN DISANT CES PAROLES, IL EXPIRA » Luc 23, 46 ; Jean 19, 30  

Réponse : En tant qu’homme, Jésus a pu mourir étant dans la chair. Et il a rendu l’esprit comme ce fut le cas d’Etienne qui mourut après avoir été lapidé (Actes 7 :59). Cependant, à la différence d’Etienne, Jésus était Dieu-Lui-même. C’est pourquoi, quoique mort dans la chair, Jésus continuait d’œuvrer dans sa forme initiale Esprit (Jean 4 : 24 ; 2 Cor 3 :17), car la mort ne pouvait pas le retenir.  

1 Pierre 3, 18-20 « 18 Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l’Esprit, 19  dans lequel aussi il est allé prêcher aux esprits en prison, 20  qui autrefois avaient été incrédules, lorsque la patience de Dieu se prolongeait, aux jours de Noé, pendant la construction de l’arche, dans laquelle un petit nombre de personnes, c’est-à-dire, huit, furent sauvées à travers l’eau ».

Ephésiens 4, 9-10 « 9 Or, que signifie : Il est monté, sinon qu’il est aussi descendu dans les régions inférieures de la terre ? 10 Celui qui est descendu, c’est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux, afin de remplir toutes choses ».

Jean 19, 30 : « Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit : Tout est accompli. Et, baissant la tête, il rendit l’esprit ».

4/ «COMME IL PARLAIT ENCORE, UNE NUEE LUMINEUSE LES COUVRIT. ET VOICI, UNE VOIX FIT ENTENDRE DE LA NUEE CES PAROLES : CELUI-CI EST MON FILS BIEN-AIME, EN QUI J’AI MIS TOUTE MON AFFECTION : ECOUTEZ-LE ! »  Matthieu 17,5 / Matthieu 3,16-17 / Marc 1,11

Réponse : Pour les défenseurs de la trinité, ce texte prouve que le Père qui est au ciel est différent du Fils Jésus. D’abord, il faut comprendre que l’expression fils de Dieu est un langage d’abaissement. Cette expérience de la voix qui s’est faite entendre au ciel est plutôt la triple manifestation du seul Dieu omnipotent, omniprésent et omniscient, qui peut tout faire en même temps.

  • Dieu s’est-il parlé à lui-même ?  

Oui, Dieu s’est parlé à lui-même. Pour plus d’éclaircis lisons ce texte :   

Néhémie 9,12-13 « 12 Tu les guidas le jour par une colonne de nuée, et la nuit par une colonne de feu qui les éclairait dans le chemin qu’ils avaient à suivre. 13 Tu descendis sur la montagne de Sinaï, tu leur parlas du haut des cieux, et tu leur donnas des ordonnances justes, des lois de vérité, des préceptes et des commandements excellents ».

Ce passage de Néhémie démontre que ce n’était pas la première fois que Dieu descend sur terre et fait retentit sa voix du ciel. Oui, c’est le même Dieu, le Seigneur Jésus-Christ qui a fait retenti sa voix au ciel alors qu’il était sur terre.  Le Jéhovah de l’ancien testament est Jésus-Christ du nouveau testament.

  • Est-ce qu’il y avait toujours un Dieu au ciel au moment où Jésus était sur terre ?

Oui, le Dieu créateur du ciel et de la terre est omniprésent possède la faculté d’être partout à la fois) et omnipotent (a le pouvoir absolu de tout faire en même temps). Autrement, il ne serait pas Dieu.  Lisons :

1 Rois 8 : 27 « Mais quoi ! Dieu habiterait-il véritablement sur la terre ? Voici, les cieux et les cieux des cieux ne peuvent te contenir : combien moins cette maison que je t’ai bâtie ! »

Jérémie 23 : 23-24 : « 23 Ne suis-je un Dieu que de près, dit l’Eternel, Et ne suis-je pas aussi un Dieu de loin ? 24 Quelqu’un se tiendra-t-il dans un lieu caché, Sans que je le voie ? dit l’Eternel. Ne remplis-je pas, moi, les cieux et la terre ? dit l’Eternel.

Esaïe 66 :1 « 1 Ainsi parle l’Eternel : Le ciel est mon trône, Et la terre mon marchepied. Quelle maison pourriez-vous me bâtir, Et quel lieu me donneriez-vous pour demeure ? »

Psaumes 139 : 5-12 : « 7 Où irais-je loin de ton esprit, Et où fuirais-je loin de ta face ? 8 Si je monte aux cieux, tu y es ; Si je me couche au séjour des morts, t’y voilà. 9 Si je prends les ailes de l’aurore, Et que j’aille habiter à l’extrémité de la mer, 10 Là aussi ta main me conduira, Et ta droite me saisira. 11 Si je dis : Au moins les ténèbres me couvriront, La nuit devient lumière autour de moi ; »

Amos 9 : 1-6 : « 5 Le Seigneur, l’Eternel des armées, touche la terre, et elle tremble, Et tous ses habitants sont dans le deuil ; Elle monte tout entière comme le fleuve, Et elle s’affaisse comme le fleuve d’Egypte. 6 Il a bâti sa demeure dans les cieux, Et fondé sa voûte sur la terre ; Il appelle les eaux de la mer, Et les répand à la surface de la terre : L’Eternel est son nom ».

Jésus était le Père

5/ «L’ETERNEL M’A CREE LA PREMIERE DE SES ŒUVRES… JE FUS ENFANTE QUAND IL N’Y AVAIT POINT D’ABIMES » Proverbes 8, 22-24 & 30

Selon les trinitaires, ce passage prouve que le Fils de Dieu avait déjà été créé au ciel.

Réponse : Non, le Fils n’a pas été engendré au ciel. C’est sur la terre qu’a eu lieu l’engendrement à travers Marie (Matthieu 2 :1-2).

Quand nous lisons en arrière, notamment en Proverbes 8, 1 & 12-16, nous remarquons qu’il s’agit de la sagesse personnifiée.

« 12 Moi, la sagesse, j’ai pour demeure le discernement, Et je possède la science de la réflexion. 13 La crainte de l’Eternel, c’est la haine du mal ; L’arrogance et l’orgueil, la voie du mal, Et la bouche perverse, voilà ce que je hais. 14 Le conseil et le succès m’appartiennent ; Je suis l’intelligence, la force est à moi. 15 Par moi les rois règnent, Et les princes ordonnent ce qui est juste ; 16 Par moi gouvernent les chefs, Les grands, tous les juges de la terre ».

6/ « IL EST LE PREMIER NE DE TOUTE LA CREATION» Colossiens 1, 15

Réponses :  En tant que second Adam, Christ est effectivement le premier né de la nouvelle création d’homme (homme né de nouveau). Cela ne veut pas dire qu’il a été créé par un être supérieur à lui.

Ephésiens 4, 23-24 « à être renouvelés dans l’esprit de votre intelligence, 24 et à revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité ».

Romains 8, 29 « 29 Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères ».

Colossiens 3, 10 « 10 et ayant revêtu l’homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l’image de celui qui l’a créé.

Jean 1, 12-13 « 11 Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue. 12 Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu »,

Jean 3, 1-8 « 1 Mais il y eut un homme d’entre les pharisiens, nommé Nicodème, un chef des Juifs, 2 qui vint, lui, auprès de Jésus, de nuit, et lui dit : Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de Dieu ; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n’est avec lui. 3 Jésus lui répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu ».

Apocalypse 1, 5 « 5 et de la part de Jésus-Christ, le témoin fidèle, le premier-né des morts, et le prince des rois de la terre ! A celui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang »,

Jacques 1, 18 «   18  Il nous a engendrés selon sa volonté, par la parole de vérité, afin que nous soyons en quelque sorte les prémices de ses créatures ».

Apocalypse 3, 14 « 14 Ecris à l’ange de l’Eglise de Laodicée : Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu »:

1 Pierre 2, 2 : « 2 désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut »,

1 Corinthiens 15, 20 ” Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts”.

1 Corinthiens 15: 45 C’est pourquoi il est écrit : Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant. 46 Mais ce qui est spirituel n’est pas le premier, c’est ce qui est animal ; ce qui est spirituel vient ensuite. 47 Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre ; le second homme est du ciel. 48 Tel est le terrestre, tels sont aussi les terrestres ; et tel est le céleste, tels sont aussi les célestes. 49 Et de même que nous avons porté l’image du terrestre, nous porterons aussi l’image du céleste. 50 Ce que je dis, frères, c’est que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption n’hérite pas l’incorruptibilité.

7/ « ALORS LE FILS LUI-MEME SERA SOUMIS A CELUI QUI LUI A SOUMIS TOUTES CHOSES » 1 Corinthiens 15, 28

Réponse : Christ entre dans son règne pour juger et prendre possession de toute chose. Cela s’accomplira lors du règne de 1000 ans.

Apocalypse 11, 15-19 « 15 Le septième ange sonna de la trompette. Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient : Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ ; et il régnera aux siècles des siècles. 16 Et les vingt-quatre vieillards, qui étaient assis devant Dieu sur leurs trônes, se prosternèrent sur leurs faces, et ils adorèrent Dieu, 17 en disant : Nous te rendons grâces, Seigneur Dieu tout-puissant, qui es, et qui étais, de ce que tu as saisi ta grande puissance et pris possession de ton règne.

Apocalypse 20:4 “Et je vis des trônes ; et à ceux qui s’y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans“.

Apocalypse 20:6 “Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans“.

8/ « AU COMMENCEMENT ETAIT LA PAROLE … LA PAROLE A ETE FAITE CHAIR » Jean 1, 1 & 14. Selon les trinitaires Dieu n’a pas de commencement, et puisque Jésus était un simple homme, il a eu un commencement.

Réponse : Avant le commencement, c’était l’éternité, car Dieu est éternel. Pour son œuvre de création, l’Eternel, celui qui est éternel, a créé un espace-temps. On remarque que c’est dans l’espace-temps qu’Eternel a commencé à créer toute chose : « Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. 2 La terre était informe et vide : il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux » Genèse 1 :1 -2.

Jésus est Yaweh fait chair. Selon Hébreux 13 :8 « Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement ». Le Jéhovah de l’ancien testament est le Jésus du nouveau testament. Le même Dieu qui s’est révélé à Abraham, Isaac, Jacob et Moïse est le même Dieu qui s’est révélé aux apôtres dans le nouveau testament en la personne de Jésus-Christ. Lison ce texte de confirmation :

Jean 5 : 56-58 « Abraham, votre père, a tressailli de joie de ce qu’il verrait mon jour : il l’a vu, et il s’est réjoui. 57 Les Juifs lui dirent : Tu n’as pas encore cinquante ans, et tu as vu Abraham ! 58 Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, je suis ».

Ce verset est très révélateur, car Jésus s’adressait des personnes âgées que lui. Ces derniers étaient certes étonnés d’entendre un homme de 30 ans dire qu’il s’est entretenu avec Abraham. Pourtant, Jésus s’est effectivement entretenu avec Abraham. Cette expérience se trouve en Genèse 18 : 33 : « L’Eternel s’en alla lorsqu’il eut achevé de parler à Abraham. Et Abraham retourna dans sa demeure ».

Oui, Jésus-Christ ou l’Eternel, s’est entretenu avec Abraham quand il était dans la forme de l’Ange de l’Eternel. Et c’est dans cette même forme dans l’Ange de l’Eternel qu’il a apparu à Manoach (Juges 13 : 6-22).  

C’est dans le but de sauver l’humanité que Elohim a pris une autre forme humaine en devenant semblable à ceux qu’il doit racheter. Dieu est devenu un homme en la personne de Jésus-Christ (Esaïe 9 :5 ; Esaïe 34 :4-6). Jésus n’a pas eu de commencement et n’aura pas de fin, car il est le Dieu véritable et la vie éternelle (1 Jean 5 :20).  

9/ «  CHRIST EST ASSIS A LA DROITE DE DIEU »  Actes 7, 55-56/ Colossiens 3, 1/ Romains 8, 34

Luc 22, 67-69 « 67 Si tu es le Christ, dis-le nous. Jésus leur répondit : Si je vous le dis, vous ne le croirez pas ; 68 et, si je vous interroge, vous ne répondrez pas. 69 Désormais le Fils de l’homme sera assis à la droite de la puissance de Dieu.

Réponse : La droite de Dieu, c’est sa Puissance

Matthieu 28, 18 « 18 Jésus, s’étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre ».

Exode 15, 6-7 « 6 Ta droite, ô Eternel ! a signalé sa force ; Ta droite, ô Eternel ! a écrasé l’ennemi. 7 Par la grandeur de ta majesté Tu renverses tes adversaires ; Tu déchaînes ta colère : Elle les consume comme du chaume.

Apocalypse 11, 17 : « 17 en disant : Nous te rendons grâces, Seigneur Dieu tout-puissant, qui es, et qui étais, de ce que tu as saisi ta grande puissance et pris possession de ton règne ».

Psaumes 118, 15-16 « 15 Des cris de triomphe et de salut s’élèvent dans les tentes des justes : La droite de l’Eternel manifeste sa puissance ! 16 La droite de l’Eternel est élevée ! La droite de l’Eternel manifeste sa puissance ! »

1 Pierre 3, 22 « 22 qui est à la droite de Dieu, depuis qu’il est allé au ciel, et que les anges, les autorités et les puissances, lui ont été soumis.

Apocalypse 1, 6 : 6 et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles ! Amen !

10/ « UNE PROIE A ARRACHER D’ETRE EGAL A DIEU » Philippines 2, 6

Réponses : personne ne peut s’égaler à Dieu. Si Philippines 2, 6 parle d’égalité entre Jésus et Dieu, cela ne veut pas dire qu’ils sont différents. Le Seigneur ne partage sa gloire avec personne.

Esaïe 43, 11-13 : « 11 C’est moi, moi qui suis l’Eternel, Et hors moi il n’y a point de sauveur. 12 C’est moi qui ai annoncé, sauvé, prédit, Ce n’est point parmi vous un dieu étranger ; Vous êtes mes témoins, dit l’Eternel, C’est moi qui suis Dieu. 13 Je le suis dès le commencement, Et nul ne délivre de ma main ; J’agirai : qui s’y opposera ?

Esaïe 44, 6-8 : « 6 Ainsi parle l’Eternel, roi d’Israël et son rédempteur, L’Eternel des armées : Je suis le premier et je suis le dernier, Et hors moi il n’y a point de Dieu. 7 Qui a, comme moi, fait des prédictions Qu’il le déclare et me le prouve ! Depuis que j’ai fondé le peuple ancien ? Qu’ils annoncent l’avenir et ce qui doit arriver ! 8 N’ayez pas peur, et ne tremblez pas ; Ne te l’ai-je pas dès longtemps annoncé et déclaré ? Vous êtes mes témoins : Y a-t-il un autre Dieu que moi ? Il n’y a pas d’autre rocher, je n’en connais point.

Esaïe 45, 5-6 « 5 Je suis l’Eternel, et il n’y en a point d’autre, Hors moi il n’y a point de Dieu ; Je t’ai ceint, avant que tu me connusses.

11) « POUR CE QUI EST DU JOUR ET DE L’HEURE, PERSONNE NE LE SAIT, NI LES ANGES DES CIEUX, NI LE FILS, MAIS LE PERE SEUL » Matthieu 24 : 36. Si Jésus est Dieu le Père, pourquoi ignore-t-il le jour et l’heure de la fin des temps ?

Réponse : C’est de son propre gré que le Seigneur Jésus n’a pas voulu révéler le jour et l’heure de sa venue. Pourtant, les passages suivants montrent que Jésus-Chrisrt connaissait toute chose.

Jean 16 : 29-31 « Ses disciples lui dirent : Voici, maintenant tu parles ouvertement, et tu n’emploies aucune parabole. 30 Maintenant nous savons que tu sais toutes choses, et que tu n’as pas besoin que personne t’interroge ; c’est pourquoi nous croyons que tu es sorti de Dieu. 31 Jésus leur répondit : Vous croyez maintenant. 32 Voici, l’heure vient, et elle est déjà venue, où vous serez dispersés chacun de son côté, et où vous me laisserez seul ; mais je ne suis pas seul, car le Père est avec moi ».

Jean 21 :17 « Il lui dit pour la troisième fois : Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu ? Pierre fut attristé de ce qu’il lui avait dit pour la troisième fois : M’aimes-tu ? Et il lui répondit : Seigneur, tu sais toutes choses, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit : Pais mes brebis ».

12)   « JESUS, REPRENANT LA PAROLE, LUI DIT : TU ES HEUREUX, SIMON, FILS DE JONAS ; CAR CE NE SONT PAS LA CHAIR ET LE SANG QUI T’ONT REVELE CELA, MAIS C’EST MON PERE QUI EST DANS LES CIEUX » Matthieu 16 :17 . Selon les défenseurs de la trinité, dans plusieurs passages on remarque que Jésus se réfère sans cesse au Père. Cela montre qu’il est limité et qu’il n’est qu’un simple envoyé et non le Père.

Réponse : Jésus était le Père, en se référant chaque fois au Père, il manifestait son côté humain dans une parfaite humilité. Parce que le premier commandement nous renvoie toujours à adorer le Père (Deutéronome 6 :5). Par conséquent, quoiqu’un homme fasse sur terre, il doit glorifier et ramener tout à Dieu le Père. Jésus n’étant pas venu sur terre en tant que le Père, mais était sur terre en qu’Agneau de Dieu, il invoquait le Père et parlait du Père, parce qu’il était dans une position d’homme.

  • Néanmoins, Jésus s’est révélé comme étant le Père :  

Jean 4 : 25-26 « La femme lui dit : Je sais que le Messie doit venir celui qu’on appelle Christ ; quand il sera venu, il nous annoncera toutes choses. Jésus lui dit : Je le suis, moi qui te parle ».

Jean 14 : 7-11 « Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. 8 Philippe lui dit : Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. 9 Jésus lui dit : Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père ; comment dis-tu : Montre-nous le Père ? 10 Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les œuvres. 11 Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi ; croyez du moins à cause de ces œuvres ».

  • Même aux pharisiens, Jésus n’a pas caché son identité de Père, mais ces derniers n’ont pas cru :

Jean 10 :24-33 « Les Juifs l’entourèrent, et lui dirent : Jusques à quand tiendras-tu notre esprit en suspens ? Si tu es le Christ, dis-le-nous franchement. Jésus leur répondit : Je vous l’ai dit, et vous ne croyez pas. Les œuvres que je fais au nom de mon Père rendent témoignage de moi. Mais vous ne croyez pas, parce que vous n’êtes pas de mes brebis. Mes brebis entendent ma voix ; je les connais, et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle ; et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main. Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous ; et personne ne peut les ravir de la main de mon Père. Moi et le Père nous sommes un. Alors les Juifs prirent de nouveau des pierres pour le lapider. Jésus leur dit : Je vous ai fait voir plusieurs bonnes œuvres venant de mon Père : pour laquelle me lapidez-vous ? 33 Les Juifs lui répondirent : Ce n’est point pour une bonne œuvre que nous te lapidons, mais pour un blasphème, et parce que toi, qui es un homme, tu te fais Dieu ».

Matthieu 26 : 63-65 « Jésus garda le silence. Et le souverain sacrificateur, prenant la parole, lui dit : Je t’adjure, par le Dieu vivant, de nous dire si tu es le Christ, le Fils de Dieu. Jésus lui répondit : Tu l’as dit. De plus, je vous le déclare, vous verrez désormais le Fils de l’homme assis à la droite de la puissance de Dieu, et venant sur les nuées du ciel. Alors le souverain sacrificateur déchira ses vêtements, disant : Il a blasphémé ! Qu’avons-nous encore besoin de témoins ? Voici, vous venez d’entendre son blasphème ».

Google+ Linkedin