LE PRIX INTERNATIONAL POUR LA LIBERTÉ DE RELIGION  DÉCERNÉ A UN IMAM POUR AVOIR SAUVE DES CHRÉTIENS

LE PRIX INTERNATIONAL POUR LA LIBERTÉ DE RELIGION DÉCERNÉ A UN IMAM POUR AVOIR SAUVE DES CHRÉTIENS

Le secrétaire d’État américain Michael Pompéo a décerné mercredi 17 juillet dernier le Prix international de la liberté religieuse à deux musulmans africains, un Nigérian et un Soudanais, pour leur action en faveur des minorités.

Le prix a été décerné cette année à six personnalités religieuses dont deux musulmans africains récompensés pour leur activité de défenseurs de la liberté de religion.

Âgé de 83 ans, l ‘imam Abubakar Abdullahi du Nigeria a été honoré pour avoir caché, au péril de sa vie, les membres d’une autre communauté religieuse, qui auraient été tués sans son intervention.

Le 23 juin 2018, des bergers de l’ethnie Fulani, à majorité musulmane, ont lancé des attaques coordonnées contre 10 villages de la région de Barkin Ladi tuant des centaines de fermiers de l’ethnie Berom, à majorité chrétienne, précise la déclaration ministérielle américaine.

Ce jour-là, l’imam Abdullahi venait de terminer la prière de midi, quand il a entendu les coups de feu à l’extérieur. Spontanément, il invite plus de 260 membres de la communauté chrétienne, qui s’enfuyaient, à entrer se réfugier dans la mosquée et à son domicile attenant.

Le responsable religieux est ensuite sorti pour confronter les hommes armés. Il a refusé de les laisser entrer, rapporte le communiqué, “les suppliant d’épargner les chrétiens à l’intérieur, offrant même de sacrifier sa vie pour la leur”.

Les hommes armés, qui avaient déjà tué 84 personnes dans le village de Nghar, ont cédé face à l’imam Abdullahi qui a ainsi réussi à sauver de nombreuses vies humaines.

Google+ Linkedin