MUSIQUE CHRÉTIENNE : ETRE CHANTRE, EST-CE FAIRE MENTION DE DIEU DANS SES CHANSONS?

MUSIQUE CHRÉTIENNE : ETRE CHANTRE, EST-CE FAIRE MENTION DE DIEU DANS SES CHANSONS?

Le terme chantre prête à confusion au vu du sens que chacun lui attribue dans notre société actuelle. L’on arrive plus à faire le distinguo entre le chanteur qui fait mention de Dieu dans ses tubes et le chantre qui est consacrée à l’adoration et la louange du Dieu vivant. La récente nomination de l’artiste coupé-décalé Dj Kerosen à une cérémonie de récompense de chantres chrétiens en est une belle illustration.

En effet, cela fait l’objet d’une vive polémique dans le milieu chrétien. Toutefois, il convient de faire la part des choses. Etre reconnaissant envers Dieu dans ses chansons, c’est bien, mais cela ne confère pas à celui ou à celle qui le fait le statut de chantre. Qu’est-ce qu’un chantre ?

Selon Wikipédia, le mot « chantre » vient du latin cantare, chanter ce qui a donné « cantor », forme latine de chantre ou conducteur de louange qui est le chanteur principal et généralement instructeur dans une église, avec des responsabilités pour la chorale et le groupe de louange dans le culte à Dieu, ainsi que les répétitions. Le chanteur, par contre est une personne qui couvre les répertoires de tous genres de caractère mondain.

Donc, le chantre et le chanteur sont des personnes qui utilisent leurs voix pour produire un phrasé musical dans des contextes très différents. L’un pour glorifier Dieu et l’autre pour le monde. Quel rapport y a-t-il entre Christ et Bélial ? L’on n’est bien curieux de savoir ce qui a motivé la nomination dudit artiste précité à cet évènement circonscrit dans un environnement bien différent du sien. N’existe-t-il pas assez de chantres pour un tel choix ?

Cette forme d’œcuménisme musical n’a pas lieu d’être. Les choses de Dieu ne peuvent être fusionnées aux choses mondaines. A César ce qui est à César, à Dieu ce qui est à Dieu.

Google+ Linkedin