Homosexualité : l’abomination à nos portes !

Homosexualité : l’abomination à nos portes !

Discerner les signes des temps, est une chose capitale, pour celui qui s’attend au retour de notre Seigneur Jésus-Christ. Certes, Il viendra comme un voleur,  mais Il a aussi montré les signes de son avènement.  En ces temps de la fin, le phénomène de l’homosexualité cadre avec les signes annonciateurs du retour de Christ. Voici quelques dates :

1989 : premières unions civiles
Le 1er octobre, le Danemark est le premier pays à autoriser des unions civiles entre personnes de même sexe.

1990 : l’homosexualité retirée des maladies mentales
Le 17 mai, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) retire l’homosexualité de la liste des maladies mentales. 

2008 : appel d’un tiers des pays du monde à la dépénalisation
Le 18 décembre, 66 des 192 États membres de l’ONU lancent devant l’Assemblée générale des Nations unies, un appel historique à la dépénalisation universelle de l’homosexualité. 

29 mai 2013 : Hélène Mandroux, maire de Montpellier, célèbre le premier mariage entre deux personnes de même sexe en France

2013 (à Abidjan) : le gouvernement français a octroyé 30 millions de francs           CFA à une ONG ivoirienne de défense des droits des homosexuels.

Aujourd’hui où en sommes nous, combien de pays pourront résister à ce syndrome ? Les parlements de plusieurs pays ont voté des lois pour libéraliser l’abomination. L’Onu, Institution par excellence de ce monde demande de ne pas censurer ceux qui s’y adonnent, sous prétexte de liberté et de droits humains.    

En Côte d’Ivoire, la chose ne choque plus les gens dans la mesure où le diable a réussi à endormir la conscience des populations, à travers des pièces théâtrales humoristiques. Ainsi de telles scènes entrent dans les maisons à travers la télévision, et le prétexte de divertissement est mis en avant. Alors tout le monde s’habitue, cela ne dérange plus, ni ne choque. Dans les quartiers de jeunes gens, jeunes filles et  adultes s’y adonnent. Des personnes avides de pouvoirs s’y adonnent également pour une certaine notoriété qu’ils recherchent. Toutes les couches sociales sont malheureusement concernées. Mais on vous dira ‘’silence c’est leur liberté’’. Ils ont même leur Association, ils se sont regroupés dans des collectifs, pour mieux défendre leur droit. Le comble, ils ne se cachent plus, ils font même des concours de beauté.

L’abomination conduit au châtiment de Dieu

Une chose maudite par le Seigneur, reste maudite. Ce n’est pas parce que des millions de personnes soutiennent ou pratiquent cela que c’est  une bonne chose. En Luc 21:33 notre Seigneur nous dit ceci : « Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point ». Effectivement, les Saintes écritures n’ont pas changé à cet effet. Non monsieur ! Non madame ! Si notre Seigneur n’a pas épargné Sodome et Gomorrhe, qui étaient reconnus pour « de grands pécheurs contre l’Eternel » (Genèse 13:13 ; Genèse 18 :20) il n’épargnera pas non plus le monde actuel.     

Abraham a tout de même plaidé en demandant au Seigneur d’épargner la ville au cas où il y aurait des justes (Genèse 13 :32). Mais la suite nous la connaissons, la ville a été détruite car il n’avait même dix justes : « Alors l’Eternel fit pleuvoir du ciel sur Sodome et sur Gomorrhe du soufre et du feu, de par l’Eternel. Il détruisit ces villes, toute la plaine et tous les habitants des villes, et les plantes de la terre » Genèse 19 : 24-25. Chacun sera devant ses responsabilités. Et pour ceux qui veulent se repentir et s’apprêter pour le retour de Jésus-Christ nous les interpellons par ce passage de 2 Pierre 3 : 8-9 « … un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour. Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance ».

Que Dieu nous garde, car le temps est proche !

Google+ Linkedin